Voici quelques-unes des questions qui ont été soulevées au sujet de la modélisation des données et des relations dans Tableau. Si vous avez une question qui ne figure pas dans cette liste, veuillez la partager avec nous en cliquant sur l'icône bleue Envoyer des commentaires en bas à droite de cette âge d'aide, (cliquez sur Oui ou Non, ajoutez votre question dans le champ Commentaire, puis cliquez sur Envoyer).

Relations

Une relation est-elle juste un autre nom pour une jointure ?

Les relations sont une manière dynamique et flexible de combiner les données issues de plusieurs tables pour l'analyse. Une relation décrit comment deux tables logiques indépendantes sont reliées l'une à l'autre, mais ne fusionne pas les tables ensemble. Lorsqu'une relation est créée entre des tables, celles-ci restent séparées (normalisées), conservant leur niveau de détail natif et leurs domaines individuels. Vous pouvez utiliser des relations pour créer des modèles de données multi-faits.

Vous ne pouvez pas définir un type de jointure pour les relations. Les relations défèrent les jointures au moment et au contexte de l’analyse. Tableau sélectionne automatiquement les types de jointure qui doivent être utilisés en fonction des champs actuels utilisés dans la visualisation. Au cours de l’analyse, Tableau ajuste intelligemment les types de jointure et préserve le niveau de détail natif dans vos données. Vous pouvez voir les agrégations au niveau de détail des champs dans votre visualisation plutôt que d’avoir à penser aux jointures sous-jacentes.

Les relations peuvent être du type plusieurs-à-plusieurs et gérer des jointures externes complètes. Vous n’avez pas besoin d’utiliser des expressions LOD telles que FIXED pour dédupliquer des données dans des tables reliées.

Puis-je utiliser des jointures entre des tables logiques ?

Vous devez utiliser les relations entre les tables logiques. Vous ne pouvez utiliser que des jointures entre les tables physiques à l'intérieur d'une table logique. Double-cliquez sur une table logique pour l'ouvrir.

Nous vous recommandons d’utiliser les relations comme première approche pour combiner vos données, car elles rendent votre préparation et votre analyse de données plus faciles et plus intuitives. Utilisez des jointures seulement lorsque vous en avez absolument besoin. Voici des situations où vous pouvez continuer d'utiliser des jointures :

  • Continuer d’utiliser une source de données pré-2020.2 sur une instance Tableau que vous avez mise à niveau à la version 2020.2
  • Utiliser explicitement un type de jointure spécifique
  • Utiliser un modèle de données prenant en charge les dimensions partagées

Qu'est-il advenu des jointures ? Puis-je encore combiner les données de table à l'aide de jointures ?

Il est toujours possible de combiner vos données en utilisant des jointures. Il vous suffit d'ouvrir une table logique pour travailler avec les jointures (double cliquez sur une table logique pour l'ouvrir). Les tables que vous liez sont fusionnées en une seule table logique.

Qu'est-il advenu des jointures ?

Les relations sont-elles semblables aux fusions ? Dans quels cas dois-je utiliser une fusion ?

Bien qu'elles prennent en charge l'analyse à différents niveaux de détail, les relations et les fusions affichent des différences distinctes. Si vous souhaitez combiner les données provenant de sources de données publiées, les fusions sont actuellement votre seule option.

Vous pouvez également choisir d’utiliser des fusions lorsque les champs utilisés pour lier deux tables dépendent de la feuille de calcul.

Les fusions ne prennent en charge que les jointures gauches, tandis que les relations prennent en charge les jointures externes complètes. Les fusions peuvent être personnalisées feuille par feuille.

Relations vs. fusions

Sources de données, modèle de données et connexions

En quoi les sources de données ont-elles changé ?

Dans les versions pré-2020.2, les tables que vous combiniez dans le volet Source de données à l’aide de jointures et d'unions constituaient le modèle de données dans une source de données. Les données étaient fusionnées en une seule table plate.

Dans Tableau 2020.2, une nouvelle couche logique a été ajoutée au modèle de données de Tableau. La couche logique et les relations élargissent vos options d'intégration des données dont vous avez besoin dans Tableau. Vous pouvez désormais créer des modèles de données normalisés avec plusieurs tables à différents niveaux de détail. Les tables reliées ne sont pas fusionnées. Elles restent distinctes. L’utilisation de relations rend la création et l’analyse de données à travers plusieurs tables plus flexibles et plus intuitives.

Vous pouvez toujours créer des sources de données à table unique dans Tableau. Vous pouvez créer une table logique à l'aide d'une combinaison de jointures, d'unions, de SQL personnalisé, etc. Le comportement d'analyse d’une table unique dans Tableau n’a pas changé. L'analyse d'une seule table logique contenant un mélange de dimensions et de mesures fonctionne comme dans Tableau pré-2020.2. Lorsque vous mettez à niveau un classeur ou une source de données à la version 2020.2, une table logique unique représente votre source de données pré-2020.2. L'analyse fonctionne de la même façon que dans la version pré-2020.2.

Que sont les tables logiques et les tables physiques ?

Les sources de données dans la version 2020.2 ont maintenant deux couches : une couche logique où vous pouvez relier des tables, et une couche physique où les tables peuvent être liées ou réunies. Les tables que vous faites glisser sur la couche logique utilisent des relations et sont appelées tables logiques. Chaque table logique peut contenir une table physique ou plus dans la couche physique.

Pour plus de détails, consultez Modèle de données Tableau.

Peut-il y avoir des relations entre des tables issues de différentes connexions ?

Oui. Vous pouvez créer une source de données avec des relations entre des tables issues de différentes connexions. Pour plus d'informations, voir Combiner les données dans Planifier la source de données.

Puis-je utiliser des opérateurs d'inégalité ou des champs calculés pour définir des relations ?

Depuis Tableau 2020.3, vous pouvez créer des relations basées sur des champs calculés et comparer les champs utilisés pour les relations à l’aide d’opérateurs dans la définition de la relation.

Notez que les connecteurs suivants ne prennent pas en charge les opérateurs d'inégalité :

  • Google BigQuery
  • MapR
  • Salesforce

Tous les types de connexion prennent-ils en charge les tables logiques et les relations ?

La plupart des types de connexions relationnelles sont entièrement pris en charge. Les cubes, SAP HANA (avec un attribut OLAP), JSON et Google Analytics sont limités à une seule table logique dans la version 2020.2. Les procédures stockées ne peuvent être utilisées qu'à l'intérieur d'une seule table logique.

Les sources de données publiées ne peuvent pas être reliées les unes aux autres. Vous ne pouvez pas non plus modifier les sources de données publiées.

Non pris en charge

  • Les bases de données de type cube ne prennent pas en charge la nouvelle couche logique. La connexion à un cube se déroule de la même manière que dans la version pré-2020.2.
  • Procédures stockées : ne prennent pas en charge la fédération, les relations ni les jointures. Elles sont représentées dans une seule table logique et ne permettent pas d'ouvrir l'espace de travail Jointure/Union (couche physique).
  • Splunk : ne prend pas en charge les jointures gauches (et donc la relation entre tables logiques).
  • JSON : ne prend pas en charge la fédération, SQL personnalisé, les jointures ni les relations (uniquement les unions).
  • Les sources de données ne prennent pas en charge les calculs LOD. Pour plus d'informations, consultez Contraintes de la source de données pour les expressions LOD.

Prise en charge limitée

  • Connexions standard à Salesforce et aux connecteurs de données Web : elles sont représentées sous la forme de tables liées dans une table logique. Il n'est actuellement possible de les ajouter que pour des sources de données de tables logiques uniques. Les connexions standard ne peuvent pas effectuer des jointures à une table existante.
  • SAP HANA : ne prend pas actuellement en charge la relation des tables logiques lorsque la connexion utilise l'ensemble d'attributs OLAP.

Quels sont les types de modèles de données pris en charge ?

Consultez Modèle de données Tableau et Schémas de modèle de données pris en charge

Y a-t-il une vue classique utilisable du volet Source de données ?

La couche physique de l'espace de travail du volet Source de données est essentiellement la « vue classique » du volet Source de données dans les versions précédentes de Tableau.

La vue par défaut de l'espace de travail Source de données est la couche logique à compter de la version 2020.2. Vous devez cliquer deux fois sur une table logique dans l'espace de travail du volet Source de données pour accéder à la couche physique de l'espace de travail.

Comment puis-je créer une source de données à table unique ?

Faites glisser une seule table dans l'espace de travail (couche logique) du volet Source de données. Dans la feuille de calcul, utilisez les champs de cette table dans le volet Données pour analyse.

Vous pouvez ajouter des données supplémentaires dans la table logique unique en double-cliquant sur la table. La couche physique de l'espace de travail du volet Source de données s'ouvre alors. Si vous avez besoin d’utiliser des jointures ou des unions, vous pouvez faire glisser les tables que vous voulez lier ou réunir dans l'espace de travail de la couche physique. Les tables physiques sont fusionnées dans leur table logique unique.

Cet exemple montre la table Book dans l'espace de travail Relations (couche logique) de la source de données. Double-cliquez sur la table logique Book pour ouvrir l'espace de travail Jointure/Union (couche physique). Les jointures fusionnent les tables Award et Info avec la table Book.

La sécurité au niveau des lignes a-t-elle changé ?

La sécurité au niveau des lignes fonctionne de la même façon. Pour plus d’informations sur la sécurité au niveau des lignes, consultez Meilleures pratiques en matière de sécurité au niveau des lignes(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) dans l’aide de Tableau Server.

Comment puis-je utiliser SQL personnalisé dans le nouveau modèle de données ?

Double-cliquez sur la nouvelle option SQL personnalisé dans la partie gauche du volet Source de données (comme avant). SQL personnalisé sera contenu par une seule table logique.

Qu’advient-il de mes anciennes sources de données lorsque je les ouvre dans la version 2020.2 et versions ultérieures ?

Les données sont migrées sans modifications et vous pouvez continuer à utiliser le classeur comme vous le faisiez auparavant.

Lorsque vous ouvrez un classeur ou une source de données pré-2020.2 dans une version 2020.2 de Tableau, votre source de données apparaît sous la forme de table logique unique dans l'espace de travail avec le nom « Données migrées ». Vous pouvez renommer la table Données migrées.

Vos données d'origine dénormalisées peuvent avoir été créées au départ à partir d'une ou plusieurs tables à l'aide de jointures et d'unions. Lorsque vous ouvrez la source de données dans Tableau 2020.2, Tableau migre le modèle de données dénormalisé vers une seule table logique dans le modèle de données pour s'assurer que vos données et vos classeurs migrent sans modifications.

Pour voir les tables physiques qui constituent la table logique unique, double-cliquez sur cette table logique pour l'ouvrir dans la couche physique. Vous verrez ses tables physiques sous-jacentes, y compris les jointures et les unions.

Dois-je modifier ma source de données migrée pour utiliser des relations plutôt que des jointures ?

Si vous avez des sources de données multi-tables existantes définies à l’aide de jointures de couches physiques, elles fonctionneront toujours comme auparavant. Vous n’avez pas à modifier votre source de données. Vous pouvez relier des tables logiques à votre table migrée, mais vous ne pouvez pas rétrograder les tables logiques.

Vous pourriez envisager de modifier votre source de données de manière à utiliser les relations au lieu de jointures si vous souhaitez ajouter davantage de tables à votre modèle de données. Vous devrez dans ce cas supprimer les tables de la couche physique, puis les ajouter à la couche logique.

Comment puis-je afficher ou modifier le modèle de données sur le Web ?

Votre classeur doit utiliser une source de données intégrée pour que vous soyez en mesure de modifier les relations et les options de performance dans le volet Source de données.

Vous ne pouvez pas modifier le modèle de données d’une source de données publiée sur le Web ou dans Tableau Desktop.

Puis-je utiliser une source de données sur Tableau Server ou Tableau Online (version 2020.2 ou ultérieure) dans une version précédente de Tableau Desktop (version 2020.1 ou antérieure) ?

Si vous essayez d’ouvrir une source de données publiée ou un classeur publié depuis Tableau Server ou Tableau Online version 2020.2 ou ultérieure dans une version antérieure de Tableau Desktop, toutes les tables logiques reliées à la table racine de la source de données seront supprimées. Il ne restera que la table racine (la première table ajoutée à ce modèle de source de données).

Si vous essayez d’utiliser une source de données locale dans une version antérieure de Tableau :

  • Tableau affiche un avertissement indiquant que la source de données provient d’une version plus récente de Tableau qui n’est pas compatible avec la version antérieure.
  • Dans le volet Source de données, seule la table racine restera dans la source de données.
  • Dans le volet Données d’une feuille de calcul Tableau Desktop, Tableau affiche les erreurs (points d’exclamation rouges) à côté des champs affectés si vous essayez d’ouvrir des champs concernés qui ne font pas partie de la table racine.

Si vous essayez d’utiliser une source de données publiée dans une version antérieure de Tableau :

  • Tableau affiche un avertissement indiquant que la source de données provient d’une version plus récente de Tableau qui n’est pas compatible avec la version antérieure.
  • Dans le volet Données d’une feuille de calcul Tableau Desktop, Tableau affiche une erreur (point d’exclamation rouge) en regard de la source de données sélectionnée et un message indiquant que la connexion doit être mise à jour. Cliquez sur Afficher les détails pour plus d’informations sur l’erreur.

Les sources de données publiées peuvent-elles être reliées les unes aux autres ?

Non. Vous ne pouvez pas non plus modifier ou afficher le modèle de données pour une source de données publiée.

Si vous souhaitez combiner les données provenant de sources de données publiées, les fusions sont actuellement votre seule option.

Relations vs. fusions

Comment les extraits fonctionnent-ils avec des tables logiques reliées ?

Les données d’extrait sont désormais stockées en fonction de tables logiques (remplace l’option Table unique) ou de tables physiques (remplace l’option Tables multiples). Pour plus d'informations, consultez Créer un extrait.

Si j'ai besoin de rétrograder de 2020.2 à une version précédente, qu'arrive-t-il aux relations entre les tables logiques ?

Si vous rétrogradez un classeur 2020.2 vers une version précédente de Tableau, toutes les tables logiques qui étaient liées à la table racine du modèle seront supprimées de la source de données. Seule la table racine (la première table ajoutée à ce modèle) restera.

Toutes les feuilles du classeur utilisées dans les champs des tables logiques (non-racine) ne sont alors plus valides, parce que leurs tables et leurs champs ont été supprimés du modèle de données.

La rétrogradation fonctionne de manière optimale pour les classeurs qui contiennent des sources de données à table unique.

Comment fonctionne le nouveau modèle de données avec les cubes ?

Les cubes fonctionnent de la même façon que dans les versions précédentes de Tableau. Une source de données de type cube apparaîtra comme source de données à table logique unique, tout comme aujourd'hui. Vous ne pouvez pas créer des relations en utilisant des données de type cube.

Interaction avec d’autres fonctionnalités et produits Tableau

La fonctionnalité Explique-moi les données est-elle compatible avec les sources de données multi-tables utilisant des relations ?

En 2020.3, vous pouvez utiliser Explique-moi les données avec des sources de données contenant plusieurs tables reliées. Les paramètres de cardinalité et d’intégrité référentielle pour les relations doivent être configurés correctement pour que la fonctionnalité Explique-moi les données puisse analyser les données multi-tables reliées.

Dans la version 2020.2, vous ne pouvez utiliser la fonctionnalité Explique-moi les données qu'avec les sources de données à table unique. Votre source de données peut avoir une table logique unique qui est définie par une ou plusieurs tables physiques.

La fonctionnalité « Parlez aux données » est-elle compatible avec les sources de données multi-tables ?

La fonctionnalité « Parlez aux données » prend en charge les sources de données multi-tables normalisées.

Comment les nouvelles fonctionnalités de modélisation des données affectent-elles l'utilisation de Tableau Bridge ?

Vous devez effectuer une mise à jour à la version la plus récente de Tableau Bridge pour une compatibilité complète avec les fonctionnalités 2020.2 de modélisation des données.

Quand dois-je utiliser Tableau Prep plutôt que la création dans Tableau Desktop, Tableau Online ou Tableau Server pour créer une source de données ?

Tableau Prep nettoie les données et crée des flux, des extraits et des sources de données publiées contenant des tables physiques.

Dans Tableau Desktop, et dans la création Web Tableau Online et Tableau Server, vous pouvez créer des sources de données utilisant des modèles de données normalisés. Ces modèles de données peuvent être composés de tables logiques et de tables physiques, et vos sources de données peuvent être enregistrées sous forme de sources de données en direct ou d’extraits.

Seules les tables logiques peuvent être reliées entre elles. Les tables physiques peuvent être liées ou réunies.

Analyse avec des sources de données multi-tables

L’analyse fonctionne-t-elle différemment avec les sources de données multi-tables utilisant les relations?

L'utilisation d'une source de données qui comporte plusieurs tables reliées a une incidence sur le mode d'analyse dans Tableau. Étant donné que plusieurs tables reliées ont des domaines indépendants et conservent leur niveau de détail natif, lorsque vous faites glisser des champs dans la vue :

  • Les données sont interrogées à leur niveau de détail naturel.
  • Seules les données pertinentes pour une visualisation sont interrogées.
  • Les relations entre les tables affectent les résultats de la requête. Le flux de création d'une visualisation peut varier selon la manière dont les tables de champs sont reliées les unes aux autres dans le modèle de données, ou si elles ne sont pas reliées directement.

Pour plus d’informations, consultez Utiliser les relations sans crainte(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre), Fonctionnement de l’analyse pour les sources de données multi-tables utilisant des relations, Comportement éventuellement surprenant des valeurs sans correspondances pour les dimensions et Résoudre les problèmes de l'analyse multi-tables.

Les expressions LOD fonctionnent-elles de la même façon avec le nouveau modèle de données ? Quand dois-je utiliser une expression LOD ?

Les expressions et les calculs LOD fonctionnent de la même façon. Étant donné que Tableau comprend désormais le niveau de détail (LOD) de vos tables d'entrée, vous ne devriez pas avoir besoin d'utiliser des calculs LOD pour supprimer les duplications indésirables dues aux jointures.

Vous pouvez toujours utiliser des calculs LOD pour :

  • Traiter les duplications indésirables dans vos tables source.
  • Calculer des agrégations multi-niveaux (p. ex. une moyenne sur une somme)
  • Effectuer une analyse de cohortes (p. ex. calculer la première date de commande pour chaque client)

Si la dimensionnalité d’un calcul LOD comprend des champs issus d’une seule table, ce calcul LOD apparaîtra dans sa propre table dans le volet Données.

Comment puis-je savoir si j'ai bien combiné mes données avec des relations ?

Vous disposez de plusieurs options pour valider votre modèle de données à des fins d'analyse. Au fur et à mesure que vous créez le modèle pour votre source de données, nous vous recommandons d'accéder à une feuille, de sélectionner cette source de données, puis de créer une visualisation qui explore le nombre d'enregistrements, les données attendues, les valeurs sans correspondances, les valeurs null ou les valeurs de mesures répétées. Essayez de travailler avec des champs de différentes tables pour vous assurer que tout se présente comme attendu.

Que rechercher :

  • Vos relations dans le modèle de données utilisent-elles les champs correspondants corrects pour leurs tables ?
  • L’ajout de plusieurs paires de champs correspondants rendrait-il la relation plus précise ?
  • Que se passe-t-il si vous faites glisser différentes dimensions et mesures dans la vue ?
  • Voyez-vous le nombre de lignes attendu ?
  • Si vous avez modifié l’un des paramètres d’options de performance par rapport aux paramètres par défaut, les valeurs que vous voyez dans la visualisation correspondent-elles à vos attentes ? Si ce n'est pas le cas, vous pouvez vérifier les paramètres, ou les réinitialiser à la valeur par défaut.

Options de validation des relations et du modèle de données :

  • Chaque table inclut le nombre total de ses enregistrements, sous la forme d'un champ nommé TableName(Count), au niveau de détail défini pour cette table. Pour voir le total pour une table, faites glisser le champ Total dans la vue. Pour voir le total pour toutes les tables, sélectionnez le champ Total pour chaque table dans le volet Données, puis cliquez sur le tableau de texte dans Montre-moi.
  • Cliquez sur Afficher les données dans le volet Données pour voir le nombre de lignes et de données par table. En outre, avant que vous ne commenciez à créer des relations, la visualisation des données à partir de la source de données avant ou pendant l’analyse peut être utile pour vous donner une idée de la portée de chaque table. Pour plus d'informations, consultez Afficher les données sous-jacentes.
  • Faites glisser les dimensions sur les lignes pour voir le nombre de lignes dans la barre d'état. Pour voir les valeurs sans correspondances, cliquez sur le menu Analyse, puis sélectionnez Disposition de table > Afficher des lignes vides ou Afficher des colonnes vides. Vous pouvez également faire glisser différentes mesures sur la vue, par exemple<YourTable>(Count) à partir d'une des tables représentées dans votre visualisation. Vous avez ainsi l'assurance que vous verrez toutes les valeurs de dimensions de cette table.

Puis-je voir les requêtes que Tableau génère pour les relations ?

Si vous souhaitez voir les requêtes générées pour les relations, vous pouvez utiliser l'enregistrement des performance dans Tableau Desktop.

  1. Cliquez sur le menu d'aide, puis sélectionnez Paramètres et Performances > Démarrer l'enregistrement des performances.
  2. Faites glisser les champs dans la vue pour créer votre visualisation.
  3. Cliquez sur le menu d'aide, puis sélectionnez Paramètres et Performances > Arrêter l'enregistrement des performances. Le classeur Enregistrement des performances s'ouvrira automatiquement.
  4. Dans le tableau de bord Résumé des performances, sous les événements triés par heure, cliquez sur une barre « Exécution de la requête » et consultez la requête ci-dessous.

Une autre option plus avancée consiste à utiliser Tableau Log Viewer(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) sur GitHub. Vous pouvez filtrer sur un mot-clé spécifique à l’aide de la commande end-protocol.query. Pour plus d’informations, commencez par la page wiki Tableau Log Viewer(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) dans GitHub.

Modifications apportées aux différentes parties de l’interface

Le volet Source de données a-t-il été transformé ? La grille de données ? La page Afficher les données ? Le volet Données ?

Le volet Source de données (espace de travail, grille de données), la fenêtre Afficher les données et le volet Données ont été mis à jour pour prendre en charge une expérience d'analyse multi-tables.

Votre première vue de l'espace de travail d'une source de données est maintenant la couche logique, c'est-à-dire là où vous définissez les relations. La grille de données affiche les données de ligne pour le niveau de détail de chaque table.

Dans le volet Données, les champs et les champs calculés sont automatiquement organisés selon leur niveau de détail natif.

La fenêtre Afficher les données affiche les données de niveau de ligne au niveau de détail correct, sans réplication, afin de faciliter la validation. Obtenez des totaux de lignes pour chaque table dans le volet Données à l'aide des champs Table(Count).

Modifications du volet Source de données

Grille de données

Afficher les données

Volet Données dans les feuilles de calcul

Modifications apportées à l’ordre des colonnes des données de la vue dans Tableau 2020.2 et ultérieur

Lorsque vous ouvrez une source de données à partir d’une version précédente de Tableau dans Tableau 2020.2 ou ultérieur, il se peut que l’ordre des colonnes soit différent. Les colonnes peuvent être affichées différemment dans la fenêtre des données de la vue, et l’ordre des colonnes peut être différent lorsque vous les exportez au format CSV.

Ce changement apporté au mode de gestion de l’ordre des colonnes dans la fenêtre des données de la vue est nécessaire pour prendre en charge les relations et les tables logiques.

Si vous utilisez des scripts qui dépendent d’un ordre de colonnes personnalisé, nous vous recommandons d’utiliser l’API Extensions Tableau pour les données de la vue quand vous téléchargez des données sous-jacentes au format CSV.

Comment fonctionne le total de tables par rapport au nombre d'enregistrements ?

Vous ne verrez plus le champ Nombre d'enregistrements dans les sources de données qui contiennent des tables logiques. Chaque table inclut le nombre total de ses enregistrements, sous la forme d'un champ nommé TableName(Count), au niveau de détail défini pour cette table. Dans l'exemple précédent, vous pouvez voir Addresses(Count), Customers(Count), et LineItems(Count).

COUNT de table = SUM de Nombre d’enregistrements par table. Vous ne pouvez pas créer des calculs en plus du champ Count d’une table. Count fonctionne en mode agrégation uniquement.

Remarque : vous pouvez voir le champ Nombre d'enregistrements dans le volet Données si vous ouvrez un classeur pré-2020.2 qui utilisait Nombre d'enregistrements dans une vue.

Où les ensembles, les groupes et les champs calculés s'affichent-ils ?

Si le champ appartient à une table, il est répertorié sous la table. Si ce n'est pas le cas, le paramètre est répertorié dans la section Paramètres en bas du volet Données.

Les champs calculés sont répertoriés avec leur champ d’origine, si tous leurs champs d’entrée proviennent de la même table.

Les ensembles et les groupes s'affichent sous la table avec leur champ d'origine.

Les champs qui n'appartiennent pas à une table spécifique sont affichés dans la zone générale sous les tables. Il s'agit notamment des calculs agrégés, des calculs qui utilisent des champs issus de plusieurs tables, des noms de mesures et des valeurs de mesures.

 

Merci de vos commentaires !