Vous n'avez probablement pas de contrôle sur le matériel, la puissance de traitement et l'espace disque sur lequel votre base de données s'exécute. Vous ne contrôlez pas non plus le nombre de personnes qui accèdent à la base de données à un moment donné, le nombre de services en cours d'exécution ou encore la robustesse du réseau. Vous pouvez en revanche tester les performances brutes des données avant de démarrer la création d'un classeur, afin de bien maîtriser votre environnement de travail. Vous pouvez effectuer diverses choses pour affecter les performances des classeurs que vous créez, en commençant par la manière dont vous vous connectez à vos données : les pilotes que vous utilise et si le type de connexion est en direct ou extrait.

Tester au plus près des données

Un bon moyen de tester les performances brutes des données consiste à installer Tableau Desktop sur l'ordinateur où résidente les données pour exécuter quelques requêtes. Ceci élimine les facteurs externes, tels que la bande passante du réseau et la latence des résultats des performances, et vous aide comprendre les performances brutes de la requête dans la source de données.

De plus, vous pouvez utiliser le nom localhost pour les données au lieu du nom DNS pour aider à déterminer si les facteurs environnementaux, tels que la résolution du nom lent ou les serveurs proxy ralentissent les performances.

Se connecter avec des pilotes de base de données natifs

Lorsque vous vous connectez aux données avec des pilotes de bases de données natives, vous ferez l'expérience de performances beaucoup plus rapides lorsque vous vous connectez aux mêmes données avec les pilotes ODBC. Lorsque vous utilisez des pilotes de bases de données natives, assurez-vous que vous utilisez la version la plus récente. Les fournisseurs de bases de données travaillent en permanence à améliorer leurs pilotes. Pour une liste des pilotes, consultez Pilotes et activation sur le site Web de Tableau.

Utilisation d'extraits à la place de données en direct

En fonction de vos données, vous pouvez choisir entre une connexion en direct ou extraite sur la page de source de données. Une connexion en direct est une connexion directe à vos données. Un extrait de données Tableau est un instantané compressé de données stocké localement et chargé en mémoire si nécessaire pour le rendu d'une visualisation Tableau. Les extraits sont conçus pour utiliser toutes les parties de la mémoire de votre ordinateur de façon optimale.

Il existe plusieurs raisons pour utiliser un extrait, mais la raison principale est liée aux performances si l'exécution de votre requête est lente. Le format des données de l'extrait est conçu pour fournir une réponse rapide aux requêtes analytiques. Dans ce cas, vous pouvez envisager l'extrait en tant qu'un cache d'accélération de requête.

Pour plus d'informations sur les extraits de Tableau, consultez Extraire vos données. Une autre référence est une publication de blog en trois parties sur les extraits qui commence par la première publication, Présentation des Tableau Data Extract.

Réduire la quantité de données

Lorsque vous créez un extrait, utilisez des filtres pour exclure les données dont vous n'avez pas besoin. Demandez-vous également si vous avez besoin de tous les enregistrements dans une source de données, ou si vous pouvez limiter l'extrait à un échantillon représentatif. Pour plus d'informations, consultez Extraire vos données.

Masquer les champs inutilisés

Lorsque vous créez un extrait, les champs masqués n'y sont pas inclus. Utilisez l'option Masquer tous les champs inutilisés pour masquer les champs non nécessaires avant de créer un extrait. Ceci réduit l'extrait, ce qui améliore les performances. Pour plus d'informations, consultez Masquer ou afficher des champs.

Optimiser les extraits

L'option Exécuter les calculs maintenant matérialise les calculs dans votre extrait, ce qui signifie que certains calculs sont calculés à l'avance et leurs valeurs stockées dans l'extrait. Selon la complexité des calculs utilisés dans votre extrait, cette option peut potentiellement accélérer les requêtes futures.

Pour matérialiser des calculs, sélectionnez une source de données dans le menu Données, puis sélectionnez Extrait > Exécuter les calculs maintenant. Pour plus d'informations, consultez Matérialiser les calculs dans vos extraits.

Utilisation d'extraits pour les données basées sur les fichiers

Il est généralement courant d'importer des données basées sur des fichiers (fichiers texte tels que des feuilles de calcul CSV, Microsoft Excel et des fichiers Microsoft Access, ainsi que des fichiers de statistiques tels que SPSS, SAS, et R) dans Tableau. Cela accélère les performances des requêtes et entraîne également le stockage des valeurs de données dans un fichier beaucoup plus petit.

Si votre source de données est un fichier Excel ou texte volumineux, l'utilisation d'un extrait améliore non seulement les performances mais permet également de profiter de nouvelles fonctionnalités. Notez que si vous connectez Tableau à un fichier texte volumineux, vous serez invité à extraire les données si Tableau découvre que le fichier est trop volumineux pour garantir une bonne exécution.

Éviter d'utiliser SQL personnalisé

Dans la plupart des cas, SQL personnalisé fonctionne plus lentement que les requêtes créées par Tableau. Tableau ne peut pas effectuer des optimisations de requête sur SQL personnalisé. Dans les cas où il est nécessaire d'utiliser SQL personnalisé, utilisez un extrait de manière à ce que la requête n'ait besoin de s'exécuter qu'une seule fois. Pour plus d'informations, voir Se connecter à une requête SQL personnalisée.

Merci de vos commentaires !