Fonctions d'agrégation dans Tableau

Cet article présente les fonctions d'agrégation et leurs utilisations dans Tableau. Il montre également comment créer un calcul agrégé en utilisant un exemple.

Pourquoi utiliser des fonctions d'agrégation

Les fonctions d'agrégation vous permettent de synthétiser ou de modifier la granularité de vos données.

Par exemple, vous souhaitez peut-être connaître le nombre exact de commandes reçues par votre magasin pour une année donnée. Vous pouvez utiliser la fonction COUNTD pour synthétiser le nombre exact de commandes reçues par votre entreprise, puis décomposer la visualisation par année.

Le calcul peut se présenter ainsi :

COUNTD(Order ID)

Le visualisation peut se présenter ainsi :

Fonctions d'agrégation disponibles dans Tableau

Agrégations et arithmétique à virgule flottante : Certaines agrégations peuvent donner des résultats inattendus. Par exemple, il se peut que la fonction Somme renvoie une valeur telle que -1.42e-14 pour une colonne de nombres dont la somme devrait logiquement être 0. Cela se produit car le standard en virgule flottante 754 de l'IEEE (Institut des Ingénieurs Electroniciens et Electriques) demande que les nombres soient enregistrés dans un format binaire, ce qui signifie qu'ils sont parfois arrondis à des niveaux de précision très fins. Vous pouvez éviter cette distraction potentielle en utilisant la fonction ROUND (reportez-vous à la rubrique Fonctions de nombre) ou en mettant en forme le nombre pour afficher moins de décimales.

Fonction

Syntaxe

Définition

ATTR

ATTR(expression)

Renvoie la valeur de l'expression si cette valeur est unique pour toutes les lignes. Dans le cas contraire, la valeur renvoyée est Null. Les valeurs nulles sont ignorées.

AVG

AVG(expression)

Renvoie la moyenne de toutes les valeurs de l'expression. La fonction AVG ne s'utilise qu'avec des champs numériques. Les valeurs nulles sont ignorées.

COLLECT

COLLECT (spatial)

Un calcul agrégé combinant les valeurs dans le champ d'argument. Les valeurs nulles sont ignorées.

Remarque : la fonction COLLECT peut uniquement être utilisée avec les champs de données spatiales.

Exemple :

COLLECT ([Geometry])

CORR

CORR(expression 1, expression2)

Renvoie le coefficient de corrélation Pearson de deux expressions.

La corrélation Pearson mesure la relation linéaire entre les deux variables. Les résultats vont de -1 à +1 inclus, où 1 dénote une relation linéaire positive exacte, comme lorsqu'un changement positif dans une variable implique un changement positif de magnitude correspondante dans l'autre, 0 ne dénote aucune relation linéaire entre la variance, et -1 est une relation négative exacte.

CORR est disponible pour les sources de données suivantes :

  • Extraits de données Tableau (vous pouvez créer un extrait depuis toute source de données)
  • Cloudera Hive
  • EXASolution
  • Firebird (version 3.0 et versions ultérieures)
  • Google BigQuery
  • Hortonworks Hadoop Hive
  • IBM PDA (Netezza)
  • Oracle
  • PostgreSQL
  • Presto
  • SybaseIQ
  • Teradata
  • Vertica

Pour les autres sources de données, vous pouvez envisager d'extraire les données ou d'utiliser WINDOW_CORR. Consultez Fonctions de calcul de table.

Remarque : le carré d'un résultat CORR est équivalent à la valeur R au carré pour un modèle de courbe de tendance linéaire. Consultez Termes du modèle de courbe de tendance.

Exemple :

Vous pouvez utiliser CORR pour visualiser la corrélation dans un nuage de points désagrégé. La manière de procéder est d'utiliser une expression de niveau de détail à l'échelle de la table. Par exemple :

{CORR(Sales, Profit)}

Avec une expression de niveau de détail, la corrélation est exécutée sur toutes les lignes. Si vous avez utilisé une formule telle que CORR(Sales, Profit) (sans les parenthèses pour en faire une expression de niveau de détail), la vue devrait montrer la corrélation de chaque point individuel dans le nuage de points avec chaque autre point, qui n'est pas défini.

Consultez À l'échelle de la table.

COUNT

COUNT(expression)

Renvoie le nombre d'éléments d'un groupe. Les valeurs null sont ignorées.

COUNTD

COUNTD(expression)

Renvoie le nombre d'éléments distincts d'un groupe. Les valeurs null sont ignorées. Cette fonction n'est pas disponible dans les cas suivants : les classeurs créés dans une version antérieure à Tableau Desktop 8.2 et qui utilisent des sources de données Microsoft Excel ou de fichiers texte, les classeurs qui utilisent l'ancienne connexion et les classeurs qui utilisent des sources de données Microsoft Access. Vous devez extraire vos données dans un fichier d'extrait pour utiliser cette fonction. Consultez la section Extraire vos données.

COVAR

COVAR(expression 1, expression2)

Renvoie la covariance d'échantillon de deux expressions.

La covariance quantifie dans quelle mesure les deux variables changent ensemble. Une covariance positive indique que les variables tendent à évoluer dans la même direction, comme lorsque des valeurs plus importantes d'une variable tendent à correspondre à des valeurs plus importantes de l'autre variable, en moyenne. La covariance d'échantillon utilise le nombre de points de données non null n - 1 pour normaliser le calcul de la covariance, plutôt que n, qui est utilisé par la covariance de population (disponible avec la fonction COVARP). La covariance d'échantillon est le choix approprié lorsque les données sont un échantillon aléatoire utilisé pour estimer la covariance pour une population plus importante.

COVAR est disponible pour les sources de données suivantes :

  • Extraits de données Tableau (vous pouvez créer un extrait depuis toute source de données)
  • Cloudera Hive
  • EXASolution
  • Firebird (version 3.0 et versions ultérieures)
  • Google BigQuery
  • Hortonworks Hadoop Hive
  • IBM PDA (Netezza)
  • Oracle
  • PostgreSQL
  • Presto
  • SybaseIQ
  • Teradata
  • Vertica

Pour les autres sources de données, vous pouvez envisager d'extraire les données ou d'utiliser WINDOW_COVAR. Consultez Fonctions de calcul de table.

Si expression1 et expression2 sont identiques—par exemple, COVAR([profit], [profit])—COVAR renvoie une valeur qui indique dans quelles proportions les valeurs sont distribuées.

Remarque : La valeur de COVAR(X, X) est équivalente à la valeur de VAR(X) et également à la valeur de STDEV(X)^2.

Exemple :

La formule suivante renvoie la covariance d'échantillon de Sales et Profit.

COVAR([Sales], [Profit])

COVARP

COVARP(expression 1, expression2)

Renvoie la covariance de population de deux expressions.

La covariance quantifie dans quelle mesure les deux variables changent ensemble. Une covariance positive indique que les variables tendent à évoluer dans la même direction, comme lorsque des valeurs plus importantes d'une variable tendent à correspondre à des valeurs plus importantes de l'autre variable, en moyenne. La covariance de population est une covariance d'échantillon multipliée par (n-1)/n, où n est le nombre total de points de données non null. La covariance de population est le choix approprié dans les cas où des données sont disponibles pour tous les points d'intérêt par opposition aux cas où il n'existe qu'un sous-ensemble aléatoire d'éléments, dans quel cas la covariance d'échantillon (avec la fonction COVAR) est appropriée.

COVARP est disponible pour les sources de données suivantes :

  • Extraits de données Tableau (vous pouvez créer un extrait depuis toute source de données)
  • Cloudera Hive
  • EXASolution
  • Firebird (version 3.0 et versions ultérieures)
  • Google BigQuery
  • Hortonworks Hadoop Hive
  • IBM PDA (Netezza)
  • Oracle
  • PostgreSQL
  • Presto
  • SybaseIQ
  • Teradata
  • Vertica

Pour les autres sources de données, vous pouvez envisager d'extraire les données ou d'utiliser WINDOW_COVARP. Consultez Fonctions de calcul de table.

Si expression1 et expression2 sont identiques—par exemple, COVARP([profit], [profit])—COVARP renvoie une valeur qui indique dans quelles proportions les valeurs sont distribuées.

Remarque : La valeur de COVARP(X, X) est équivalente à la valeur de VARP(X) et également à la valeur de STDEVP(X)^2.

Exemple :

La formule suivante renvoie la covariance de population de Sales et Profit.

COVARP([Sales], [Profit])

MAX

MAX(expression)

Renvoie la valeur maximum d'une expression dans tous les enregistrements. Si l'expression correspond à une valeur de chaîne, cette fonction renvoie la dernière valeur selon l'ordre alphabétique.

MEDIAN

MEDIAN(expression)

Renvoie la valeur médiane d'une expression dans tous les enregistrements. La valeur médiane peut être utilisée uniquement avec des champs numériques. Les valeurs nulles sont ignorées. Cette fonction n'est pas disponible pour les classeurs créés avant Tableau Desktop 8.2 ou utilisant d'anciennes connexions. Elle n'est pas non plus disponible pour les connexions utilisant l'une des sources de données suivantes :

  • Access
  • Amazon Redshift
  • Cloudera Hadoop
  • HP Vertica
  • IBM DB2
  • IBM PDA (Netezza)
  • Microsoft SQL Server
  • MySQL
  • SAP HANA
  • Teradata

Pour d'autres types de sources de données, vous pouvez extraire vos données dans un fichier d'extrait pour utiliser cette fonction. Consultez la section Extraire vos données.

MIN

MIN(expression)

Renvoie la valeur minimum d'une expression dans tous les enregistrements. Si l'expression correspond à une valeur de chaîne, cette fonction renvoie la première valeur selon l'ordre alphabétique.

PERCENTILE

PERCENTILE(expression, number)

Renvoie la valeur du centile pour l'expression donnée correspondant au nombre indiqué. La valeur doit être comprise entre 0 et 1 (inclus), par exemple 0,66, et doit être une constante numérique.

Cette fonction est disponible pour les sources de données suivantes.

  • Connexions Microsoft Excel et fichier texte récentes.

  • Les extraits et les types de sources de données d'extraits uniquement (par exemple, Google Analytics, OData ou Salesforce).

  • Sybase IQ 15.1 et sources de données ultérieures.

  • Oracle 10 et sources de données ultérieures.

  • Sources de données Cloudera Hive et Hortonworks Hadoop Hive.

  • EXASolution 4.2 et sources de données ultérieures.

Pour d'autres types de sources de données, vous pouvez extraire vos données dans un fichier d'extrait pour utiliser cette fonction. Consultez la section Extraire vos données.

STDEV

STDEV(expression)

Renvoie l'écart-type statistique de toutes les valeurs dans l'expression donnée en fonction d'un échantillon de population.

STDEVP

STDEVP(expression)

Renvoie l'écart-type statistique de toutes les valeurs dans l'expression donnée en fonction d'une population biaisée.

SUM

SUM(expression)

Renvoie la somme de toutes les valeurs de l'expression. La fonction SUM peut être utilisée avec des champs numériques uniquement. Les valeurs nulles sont ignorées.

VAR

VAR(expression)

Renvoie la variance statistique de toutes les valeurs dans l'expression donnée en fonction d'un échantillon de population.

VARP

VARP(expression)

Renvoie la variance statistique de toutes les valeurs dans l'expression donnée de la totalité de la population.


Créer un calcul agrégé

Suivez les étapes ci-dessous pour apprendre à créer un calcul agrégé.

  1. Dans Tableau Desktop, connectez-vous à la source de données Sample - Superstore enregistrée qui est fournie avec Tableau.

  2. Accédez à une feuille de calcul et sélectionnez Analyse > Créer un champ calculé.

  3. Dans l'éditeur de calcul qui s'ouvre, procédez comme suit :

    • Nommez le champ calculé Marge.

    • Entrez la formule suivante :

      IIF(SUM([Sales]) !=0, SUM([Profit])/SUM([Sales]), 0)

      Remarque : vous pouvez utiliser la référence des fonctions pour trouver et ajouter des fonctions d'agrégation et autres fonctions (par exemple la fonction IIF logique dans cet exemple) à la formule de calcul. Pour plus d'informations, consultez Utiliser la référence de fonctions dans l'éditeur de calcul.

    • Lorsque vous avez terminé, cliquez sur OK.

    Le nouveau calcul agrégé apparaît sous Mesures dans le volet Données. Comme vos autres champs, vous pouvez l'utiliser dans une ou plusieurs visualisations.

    Remarque : les calculs agrégés sont toujours des mesures.

    Lorsque Marge est placé sur une étagère ou une fiche dans la feuille de calcul, son nom est remplacé par AGG(Marge), ce qui indique qu'il s'agit d'un calcul agrégé et ne peut pas être agrégé davantage.

    Graphique illustrant ce qui se passe lorsque vous placez une agrégation sur une étagère. Le champ affiche le préfixe AGG.

Règles pour les calculs agrégés

Les règles qui s'appliquent aux calculs agrégés sont les suivantes :

  • Pour tout calcul agrégé, il est impossible de combiner une valeur agrégée avec une valeur désagrégée. Par exemple, SUM(Prix)*[Articles] n'est pas une expression valide parce que SUM(Prix) est agrégé, mais pas Articles. Par contre, les expressions SUM(Prix*Articles) et SUM(Prix)*SUM(Articles) sont toutes deux valides.

  • Les constantes dans une expression font office de valeurs agrégées ou désagrégées, selon le cas. Par exemple : SUM(Prix*7) et SUM(Prix)*7 sont toutes deux des expressions valides.

  • Toutes les fonctions peuvent être évaluées sur des valeurs agrégées. Cependant, les arguments d'une fonction donnée doivent tous être agrégés ou désagrégés. Par exemple, MAX(SUM(Ventes),Profit) n'est pas une expression valide parce que Ventes est agrégé, mais pas Profit. Par contre, MAX(SUM(Ventes),SUM(Profit)) est une expression valide.

  • Le résultat d'un calcul d'agrégation est toujours une mesure.

  • Comme les agrégations prédéfinies, les calculs d'agrégation sont calculés correctement pour les totaux généraux. Pour plus d'informations, consultez la section Totaux généraux.

Voir également

Comprendre les calculs : Calculs agrégés(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Agrégation de données dans Tableau(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Fonctions dans Tableau

Fonctions de Tableau (par catégorie)(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Fonctions de Tableau (par ordre alphabétique)

Merci de vos commentaires !