Les connecteurs de données Web sont des pages Web qui assurent une connexion à des données accessibles via HTTP pour des sources de données qui n'ont pas encore de connecteur dans Tableau. Les WDC permettent aux utilisateurs de se connecter à quasiment toutes les données accessibles via le Web et de créer des extraits pour leurs classeurs. Les sources de données pour un WDC peuvent inclure les services Web internes, les données JSON, les API REST et autres sources disponibles sur HTTP ou HTTPS. Les utilisateurs peuvent créer leurs propres WDC ou utiliser des connecteurs créés par d'autres utilisateurs.

Pour des informations sur l'utilisation d'un WDC dans Tableau Desktop, consultez Connecteur de données Web(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) dans la documentation de Tableau Desktop.

Pour des informations sur la création d'un WDC, consultez la documentation sur les connecteurs de données Web dans Github.

Avant d'exécuter des connecteurs dans Tableau Server

Par mesure de sécurité, Tableau Server n'exécutera pas les WDC à moins que vous n'approuviez le connecteur, comme expliqué dans cette rubrique.

Remarque : vous devez être un administrateur de serveur pour approuver l'utilisation des WDC sur Tableau Server.

Les WDC requièrent votre approbation parce qu'ils contiennent du code exécutable et envoient généralement des demandes vers des sites Web tiers. Avant qu'un utilisateur puisse utiliser un WDC avec Tableau Server, vous devez ajouter le domaine et le port utilisés par le connecteur à une liste autorisée et également inclure les domaines auxquels un connecteur peut envoyer des demandes et dont il peut recevoir des demandes sur une liste autorisée secondaire. Avant de procéder, nous vous recommandons de vérifier et tester un connecteur de manière à savoir ce que le connecteur fait et à quels sites il se connecte. Pour plus d'informations, consultez Test et vérification des connecteurs de données Web.

Lorsque vous ajoutez un connecteur à des listes autorisées, vous configurez Tableau Server de manière à autoriser les connexions à une URL spécifique sur laquelle le connecteur est hébergé, et depuis une URL que le connecteur peut interroger. Cette méthode est la seule permettant à Tableau Server d'exécuter des WDC. Les connecteurs peuvent ensuite être hébergés sur un serveur au sein du pare-feu de votre entreprise ou sur un domaine externe. L'importation de WDC n'est pas prise en charge pour Tableau Server.

Gérer des connecteurs dans une liste sûre

Pour ajouter un WDC à la liste sûre, utilisez la commande tsm data-access web-data-connectors add. Cette commande et les commandes associées décrites ci-dessous vous permettent d'effectuer les tâches suivantes :

  • Ajouter des WDC à la liste sûre et à la liste sûre secondaire.

  • Autoriser ou interdire tous les WDC ou les actualisations de WDC.

  • Supprimer ou plusieurs connecteurs de la liste sûre.

  • Répertorier tous les WDC sur la liste sûre et la liste sûre secondaire.

La mise à jour des listes sûres de WDC nécessite de redémarrer le serveur

Après avoir exécuté les commandes apportant des modifications aux WDC, vous devez appliquer vos modifications en attente à l'aide de la commande tsm pending-changes apply.

Si les modifications en attente nécessitent un redémarrage du serveur, la commande pending-changes apply affichera une invite pour vous informer qu’un redémarrage va avoir lieu. Cette invite s'affiche même si le serveur est arrêté, mais dans ce cas, il n'y a pas de redémarrage. Vous pouvez supprimer l'invite à l'aide de l'option --ignore-prompt, mais cela ne modifiera pas le comportement de redémarrage. Si les modifications ne nécessitent pas de redémarrage, les modifications sont appliquées sans invite. Pour plus d'informations, consultez tsm pending-changes apply.

Ajouter des connecteurs à la liste sûre et à la liste sûre secondaire

Pour ajouter un connecteur à la liste sûre et à la liste sûre secondaire, utilisez la commande tsm data-access web-data-connectors add en fournissant le nom, l'URL de la liste sûre et les URL des listes sûres secondaires. Vous pouvez également gérer les WDC en utilisant l'Entité web-data-connector-settings. Après avoir exécuté cette commande, vous devez appliquer vos modifications en attente à l'aide de la commande tsm pending-changes apply. Une invite vous avertit que la commande va redémarrer Tableau Server. Si Tableau Server est actuellement en cours d'exécution et s'il est arrêté, il reste dans un état d'arrêt sans redémarrage.

tsm data-access web-data-connectors add --name "USGS Earthquakes" --url https://tableau.github.io:443/webdataconnector/Examples/html/earthquakeUSGS.html --secondary https://tableau.github.io/.*,https://earthquake.usgs.gov/.*,https://maxcdn.bootstrapcdn.com/.*,https://ajax.googleapis.com/.*,https://connectors.tableau.com/.*

 

Remarques sur le formatage :

  • Veillez à utiliser des guillemets droits (" et '), et non pas des guillemets anglais ou typographiques autour du nom du WDC. Utilisez des guillemets doubles (") si le nom contient un espace.
  • Pour de nombreux WDC, le port spécifié pour l'option --url est 443 ou 80, mais vous pouvez vérifier la valeur de votre connecteur en examinant les détails de la source de données sur Tableau Server. Vous devez spécifier le numéro de port dans l'URL si le WDC utilise SSL (HTTPS). Par exemple, pour utiliser le port par défaut pour HTTPS, l'URL peut se présenter comme suit : https://example.com:443/WDC/.
  • Si un WDC envoie des demandes à plusieurs domaines ou en reçoit des données, utilisez une liste d'URL délimitées par des virgules pour l'option --secondary. Notez que si vous n’ajoutez pas de liste secondaire, toutes les demandes sont autorisées. Pour plus de sécurité, assurez-vous d’inclure une liste secondaire qui spécifie les domaines fournissant les bibliothèques et les sources auxquelles le WDC a besoin d’accéder.
  • Pour ajouter un domaine entier à la liste d’autorisations secondaire, terminez l'URL du domaine par une expression avec caractère générique. Utilisez .* comme caractère générique pour indiquer le domaine entier, comme dans l’exemple suivant : https://example.com/.*.

Autoriser ou interdire les WDC ou les actualisations d'extraits de WDC

Pour autoriser ou interdire les WDC ou les actualisations d'extraits de WDC, utilisez la commande tsm data-access web-data-connectors allow avant d'exécuter les options -t ou -r. Par défaut, les actualisations d’extraits WDC et WDC sont autorisées. Si vous choisissez ce paramètre, vous n'avez pas besoin d'exécuter la commande tsm pending-changes apply. Pour plus d'informations sur la commande et les options de commande, consultez tsm data-access web-data-connectors allow.

Supprimer ou plusieurs WDC de la liste d’autorisations

Pour supprimer un ou plusieurs WDC de la liste d’autorisations, utilisez la commande tsm data-access web-data-connectors delete. Si vous choisissez ce paramètre, vous n'avez pas besoin d'exécuter la commande tsm pending-changes apply. Pour plus d'informations, consultez tsm data-access web-data-connectors delete.

Répertorier tous les WDC dans la liste d’autorisations

Pour répertorier tous les WDC dans la liste d’autorisations, utilisez la commande tsm data-access web-data-connectors list. Pour plus d'informations, consultez : tsm data-access web-data-connectors list.

Actualiser l'extrait pour un connecteur

Lorsqu'un utilisateur crée un classeur utilisant un WDC, Tableau Server crée un extrait à partir des données retournées par le connecteur. Si l'utilisateur publie ensuite le classeur, le processus de publication envoie le classeur et l'extrait de données au serveur.

Tableau peut actualiser un extrait qui a été créé par un WDC, le même que celui pouvant actualiser n'importe quel extrait. Si le connecteur a besoin d'informations d'identification pour se connecter à la source de données Web, vous devez vous assurer que les informations d'identification sont intégrées avec la source de données et que le WDC figure sur la liste sûre du serveur. Tableau Server ne peut pas actualiser l'extrait si le connecteur exige des informations d'identification et qu'elles ne sont pas intégrées avec la source de données. Ceci se produit parce que l'actualisation peut avoir lieu de manière planifiée ou dans un autre contexte d'arrière-plan, et que le serveur ne peut pas demander des informations d'identification.

Actuellement, il n'existe aucun moyen de ré-authentifier une source de données depuis Tableau Server directement. Si la source de données est associée à des informations d'identification qui expirent, ou a été publiée sans intégrer les informations d'identification, le classeur et l'extrait doivent être publiés à nouveau avec les nouvelles informations d'identification intégrées.

Si le processus d'arrière-plan qui exécute l'opération d'actualisation échoue, il crée une alerte ainsi qu'une entrée de journal indiquant ce problème. Les utilisateurs pourront voir que l'horodatage sur l'extrait ne change pas.

Pour désactiver l'actualisation pour tous les WDC, utilisez la commande tsm data-access web-data-connectors allow -r false.

Résolution des problèmes

Si le serveur connaît des problèmes lors de l'ajout de connecteurs à la liste sûre, vous pouvez examiner les fichiers journaux. Veillez à consulter les fichiers journaux sur le nœud serveur initial et sur les autres nœuds exécutant le processus de passerelle. Pour plus d'informations sur les fichiers journaux, consultez Journaux et emplacement des fichiers journaux Tableau Server.

Si le problème est que Tableau Server n'actualise pas un extrait qui a été créé par un WDC, assurez-vous que le paramètre de configuration webdataconnector.refresh.enabled a été défini sur true. S'il est défini sur false, exécutez la commande suivante pour autoriser les actualisations d'extraits pour tous les WDC sur le serveur :

tsm data-access web-data-connectors allow -r true

Remarque : la liste sûre est la seule méthode permettant à Tableau Server d'exécuter des connecteurs de données Web. L'importation de connecteurs de données Web est devenue obsolète à compter de la version 10.5.

Merci de vos commentaires !