Modifications de topologie dynamique Tableau Server

Avec l'introduction de TSM, Tableau Server a également introduit la possibilité d'effectuer certaines modifications ou mises à jour de topologie sans redémarrer le serveur. Elles sont appelées modifications de topologie dynamique et sont possibles avec les processus backgrounder et VizQL Server.

Vous pouvez augmenter ou réduire le nombre d'instances backgrounder ou VizQL Server sur un nœud qui possède déjà au moins l'un de ces processus en cours d'exécution, sans interruption du service Tableau Server. Si vous utilisez un nœud qui exécute déjà le backgrounder, ajoutez des instances supplémentaires de backgrounder ou VizQL Server au nœud sans redémarrer Tableau. Vous pouvez effectuer la même opération avec le nœud VizQL Server exécutant VizQL Server, en ajoutant ou supprimant des instances du backgrounder ou de VizQL Server. Il vous suffit de modifier le nombre d'instances de backgrounder ou de VizQL Server. Si vous ajoutez ou supprimez également un autre processus, vous devez redémarrer Tableau Server. Par exemple, si vous avez un nœud exécutant quatre instances de VizQL Server, vous pouvez supprimer toutes ces instances et ajouter une ou plusieurs instances de backgrounder, sans redémarrer Tableau Server, en tirant parti des modifications de topologie dynamique. Lors de l’ajout de la première instance d’un backgrounder ou de la suppression de la seule instance de backgrounder d’un nœud, le conteneur de microservice non interactif est ajouté ou supprimé avec l’instance de backgrounder. Lors de l’ajout de la première instance du serveur d’applications (Vizportal) ou de la suppression de la seule instance du serveur d’applications d’un nœud, le service de conteneur interactif est ajouté ou supprimé en même temps que le serveur d’applications.

Avec la version 2020.2.0 de Tableau Server, certaines modifications de configuration peuvent également être apportées de manière dynamique. Vous pouvez effectuer des modifications de topologie dynamique en même temps que vous modifiez la configuration dynamique, sans avoir besoin de redémarrer le Tableau Server. Pour plus d’informations sur les modifications de configuration dynamique, consultez Nouveautés et modifications dans Tableau Server dans Nouveautés et modifications de la version 2020.2 dans Tableau Server.

Exemples de scénarios

Pour mieux comprendre l'utilité de cette fonction, considérez les exemples suivants :

  • Backgrounder : à la fin d'un trimestre de ventes, votre équipe commerciale utilise Tableau Server pour effectuer un suivi des chiffres de ventes. Les tableaux de bord basés sur des extraits indiquent aux commerciaux quelles sont leurs performances. Tout retard dans les actualisations d’extraits signifie que votre équipe ne voit pas les chiffres les plus récents. Vous pouvez ajouter des backgrounders supplémentaires à n'importe quel nœud disposant déjà d'au moins un backgrounder ou VizQL Server, et augmenter le débit des actualisations d'extraits afin que les chiffres soient à jour au moment où les membres de votre équipe bouclent leur trimestre. Ensuite, après l'effort trimestriel, vous pouvez réduire à nouveau les instances backgrounder pour ramener Tableau Server à sa configuration d'origine.
  • VizQL Server — De même, si Tableau Server n'est pas en mesure de gérer les actualisations des vues, vous pouvez ajouter rapidement des instances VizQL Server supplémentaires à un nœud sur lequel au moins une instance de VizQL Server ou de backgrounder est déjà configurée. Dans l'exemple de backgrounder ci-dessus, vous souhaiterez peut-être supprimer temporairement les instances VizQL Server pour accueillir des backgrounders supplémentaires, puis les rajouter avant que vos utilisateurs n'arrivent le matin.

Modifications de topologie dynamique

Vous pouvez apporter des modifications de topologie dynamique à l’aide de l’interface Web TSM ou de la ligne de commande. Pour utiliser l'interface utilisateur Web, connectez-vous à TSM à l'aide d'un navigateur et sous l'onglet Configuration, mettez à jour le nombre d'instances backgrounder ou VizQL pour le nœud que vous mettez à jour. Pour plus d'informations, consultez Configurer les nœuds. Pour effectuer vos modifications à l’aide de l’interface en ligne de commande TSM, à l’invite de commande, exécutez la commande tsm topology set-process. Pour plus d'informations, consultez Modification du nombre de processus sur un nœud.

Impact des modifications de topologie dynamique

Lors des modifications de topologie dynamique qui suppriment des instances existantes de VizQL Server ou de backgrounder, les instances sont immédiatement supprimées. Tenez compte des impacts potentiels suivants pour les utilisateurs et les tâches en cours d'exécution :

  • Backgrounder : tous les travaux en cours d'exécution sont arrêtés. La logique de relance normale de Tableau Server redémarre ces travaux, à l'aide d'une autre instance backgrounder.

  • VizQL Server : toutes les sessions actuellement actives sont arrêtées. Les utilisateurs peuvent voir un message d’erreur. L'actualisation du navigateur devrait effacer l'erreur.

Meilleures pratiques

Tableau vous recommande de tester les modifications de topologie dynamique envisagées avant de les implémenter dans votre environnement de production. Vous pourrez ainsi appréhender en profondeur les impacts potentiels sur les utilisateurs, les actualisations et les abonnements programmés, et tirer le meilleur parti de la flexibilité offerte par la topologie dynamique.

Automatisation des modifications de topologie dynamique

Vous pouvez automatiser les modifications de topologie dynamique. Imaginons par exemple que la plupart de vos actualisations d'extraits programmées ont lieu pendant la nuit et que votre serveur dispose de capacités supplémentaires étant donné que les utilisateurs ne sont pas connectés. Vous pouvez alors utiliser un script ou un autre outil de déploiement automatisé pour ajouter des instances backgrounder au moment où elles peuvent être utilisées le plus efficacement, puis les supprimer avant le début de la journée de travail.

Pour obtenir automatiquement le statut des processus, utilisez la commande tsm status -v et analysez la sortie dans votre script. Vous pouvez sinon utiliser la commande API REST TSM get server status. L'API est actuellement en phase alpha. Pour plus de détails, consultez Obtenir l'état du serveur(Le lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre).

Un exemple de script permettant de définir quatre instances de backgrounder sur node2 peut se présenter comme suit :

echo Adding/Removing Processes
tsm topology set-process -pr backgrounder -n node2 -c 4
tsm pending-changes apply
echo Done!

Informations supplémentaires

Processus Tableau Server

Merci de vos commentaires !